Lady's Night Club
StaffRèglement - ContexteLes bottinsLes groupesLes présentationsOn les veut !Un parrain ?Être notre amiNos amis !
A savoir
# Information importante sur le forum ou le jeu.
# Seconde information rapide...



Partagez | 
 

 (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Mer 9 Nov 2016 - 14:05



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Enfin, voilà la soirée que j'attends depuis un moment, à vrai dire, depuis que je suis arrivé pour retrouver ma blonde. Bon, il est vrai qu'une petite rancœur est toujours présente au fond, quoi qu'en voyant cette bombe, vous n'avez plus qu'une chose à l'esprit. Du calme, du calme. Vous devez aller doucement tu te souviens ? C'est même toi l'idiot qui lui a proposé ! Parfois je me dis qu'il vaudrait mieux me taire quand j'ai une idée en tête, elle n'y reste jamais bien longtemps. Nous sommes venu pour une soirée télévision, NON pas ce genre de téléréalité mon gars ! Contrôle toi tu veux !  

Installée dans le canapé, collée contre moi, son parfum je... Arff qu'il m'est difficile de résister à ce corps qui m'appel, ou est-ce plutôt le mien qui appel ? Enfin quoi qu'il en soit, il faut que je me sorte cette image d'elle nue, l'eau coulant sur sa peau, le souvenir de cette douche ! Il faut que je sorte de cette emprise un instant, je tente alors de me dégager les genoux de sous son dos lorsqu'elle me sourit. Même ce sourire laisse en moi un volcan d'émotion, je n'ose simplement pas lui embrasser ses lèvres, douces lèvres par peur de ne pas lui rendre. J'attrape mon paquet de cigarette et sors afin de m'aérer la tête mais surtout de me vider l'esprit de toutes ces tentations. Mec, faut te ressaisir on dirait un chiot affamé envers sa maîtresse !  Cette soirée s'annonce bien difficile, je suis un homme mince, faut que je reprenne le dessus sur ces envies ! Lui montrer que je peux tenir mes engagements même si cela m'est difficile. Notre relation n'a vraiment été basée que sur le physique depuis le début, nos conversations étaient vraiment rare et là que sa gamine nous joue les violons. Va falloir qu'on passe à une autre étape, surtout si je veux que l'on puisse construire ensemble, du moins autre chose que ce que l'on eu jusqu'à présent. J'ai déjà réussi à faire comprendre à Ellie qu'il fallait passer devant sa fille, c'est une femme aussi et puis la gamine s'y fera bien ! Je fini cette cigarette, respire un bon coup puis décide qu'il est temps de rentrer, je suis à la limite de finir ce paquet sur le coup. Lorsque j'ouvre la porte et arrive au salon, elle s'est assise et semble absorbée par le film, génial, un truc à l'eau de rose ! Faisant comme chez moi, j'ouvre le petit frigidaire et en sort deux bières avant de les décapsuler. Les déposant sur la table basse je prends place à ses côtés lui ouvrant les bras pour qu'elle puisse se blottir contre moi. Ce contact m'a horriblement manqué, aussi tôt fait, je rejoins finalement ses lèvres qui ont toujours ce goût de fraise. La douceur de sa peau sur son visage chatouille mes mains lorsqu'elles passent par ses joues roses, d'un coup et comme si il le fallait maintenant, une sensation de fait sentir. Merde ! Voilà que mon corps réagis à ce simple baiser ! Faisant comme si de rien était, je lâche ses lèvres pour venir m'enfoncer dans le canapé et faire semblant d'être attiré par ce qu'il ce passe à l'écran.  

_________________


Dernière édition par L. Alessio De Luca le Jeu 5 Jan 2017 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Dim 13 Nov 2016 - 18:54


   
Titre du Rp
I'm so into you
I can barely breathe

   

   
Alessio & Ellie
Je suis encore sur mon nuage. J’ai de la difficulté à réaliser qu’il est venu me rejoindre à Toronto. Je comprends que c’est un grand saut pour lui, qui ne vient pas d’ici. Il va falloir faire mon possible afin de lui donner le goût de rester dans le coin. Collés l’un contre l’autre, je ne peux qu’apprécier la présence de son corps. Il faut croire qu’il m’avait réellement manqué. Et j’ignore en fait pourquoi je dis cela ainsi. Je le sais qu’il m’avait manqué à un tel point que c’en était devenu douloureux. Je suis aussi particulièrement ravie que mon amie soit partie en vacances deux semaines, je suis donc de garde. Par chance, je ne me voyais pas loger dans un hôtel miteux avec ma gamine… Et ce soir, qu’est-ce que s’est parfait, puisqu’elle dort chez une amie. J’ai amplement le temps et l’esprit tranquille afin de pouvoir me concentrer sur Alessio. Et nous en avons besoin.

Je tente de porter mon attention sur le film mais il faut avouer que la chaleur qu’il dégage détourne totalement ma concentration. Je ferme les yeux en goutant ce bien-être que je ressens d’être dans ses bras. Il en manque peu pour que je m’endorme qu’il finit par se lever. Je plisse le nez à le voir prendre son paquet et ne le quittes pas des yeux. Il faut croire que l’on peut tout accepter quand on aime, car normalement, je ne tolèrerais pas une cigarette près de moi. Cependant, Alessio est respectueux de cela et va dehors. Je le regarde fermer la porte derrière lui et tente de me réveiller en me plongeant dans le film. Il faut croire qu’il est bon puisque je ne réalise pas tout de suite qu’il est rentré et qu’il s’est dirigé dans la cuisine. Ce n’est que lorsque j’entends le bruit d’ouverture d’une bière que j’hausse la tête et le voit apparaitre. Une bouffée d’hormone me monte à la tête. Je ne peux pas croire que cet homme tient à moi, qu’il est la, me sert à boire et qu’il vient prendre place pour me prendre dans ses bras. Chose dont je ne rechigne pas bien évidemment. Lorsqu’Alessio est près, inconsciemment, tout mon être est attiré vers le sien. Je sais bien que nous nous sommes promis d’y aller lentement, de prendre les choses d’une nouvelle manière cette fois-ci. Mais pourquoi est-il aussi beau aussi ?

Je me blottis contre son torse, venant doucement frôler mon nez dans son cou lorsqu’il vient chercher mes lèvres des siennes. Mon corps se moule automatiquement contre le sien alors que ma main droite vient se poser sur sa cuisse, remontant doucement, allant jusqu’à son torse. Il faut avouer que ce qu’elle a frôlé durant son ascension lui a plu. Un petit sourire en coin lorsqu’il s’enfonce dans le canapé, je viens finalement m’asseoir sur lui, mes jambes de chaque côté de sa taille.

Le film est ennuyant… Tu as faim ?

Je lui fais un petit sourire avant de venir à mon tour chercher ses lèvres.
Doucement qu’on a dit… Doucement Ellie. Je me répète ses mots dans ma tête alors que je ne peux quitter ses lèvres. Mais j’y arrive finalement, le souffle court. Mon front contre son front, je tente de ralentir mon cœur qui bat comme un total imbécile puis tend mon bras pour chopper les deux bières, prenant une gorgée dans une et lui tendant l’autre.

Je peux nous préparer quelque chose, ça te dit ?


Hell
   

   
Fiche de CaptainBen ♥

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Dim 20 Nov 2016 - 19:21



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Que c'est bon de sentir à nouveau cette sensation, vous savez, celle que vous avez lorsque vous êtes satisfait de vous. Je le suis oui, satisfait d'avoir fait ces kilomètres pour la retrouver, être à ces côtés bien que cela s'annonce plus difficile. Tout comme la soirée j'avoue, ce qui ne doit être qu'un film se transforme en cauchemar pour ma part. Dès qu'elle se frôle à moi, dès qu'elle bouge ne fut-ce que le bout de l'oreille, je ressens comme une énergie familière. Elle qui regarde tranquillement son film me laisse penser qu'elle ne ressent pas cette même passion à l'instant sinon nous serions déjà à l'étape suivante. N'oublions pas que c'est mon idée d'y aller mollo cette fois-ci, je dois vraiment stopper mon cerveau quand il se met en marche. Soit, pour me chasser ces images de ma tête, je décide de sortir prendre l'air un instant avant de nous servir deux bières. Je pensais cet épisode passé, je le pensais oui. Il faut toujours que mon corps agissent avant même de me demander la permission ce n'est pas croyable ! L'embrasser sera sûrement une erreur de ma part, oh que oui ! Un geste tendre qui se trouve est une vraie torture mais surtout prépare la tornade du bas de ceinture, pourtant je ne peux m'empêcher de lui toucher ses lèvres malgré tout. Et bon dieu, quand elle passe de ma cuisse à mon torse, c'est un supplice de plus pour tout mon être. Là voilà assise à califourchon, non mais elle veut ma mort ce n'est pas possible autrement ! Voir sur son visage ce sourire lorsqu'elle me propose de manger un bout m'en dit bien plus de ce qu'elle pense. Elle doit lutter de tout son être aussi pour rester clean mais surtout pour respecter ma demande un peu plus tôt. Cela me fait bizarre je dois l'avouer, aucune femme n'a jamais montré autant de respect envers moi, bon, je n'en ai jamais eu non plus envers elles !  

C'est définitif, elle veut m'enterrer vivant ma parole ! Quand elle vient à son tour chercher mes lèvres, je ferme les yeux essayant de penser à autre chose mais ça ne marche vraiment pas ce truc ! 1,2,3 lâche pas mon gars ! Je dois vraiment faire un effort surhumain pour respirer à cet instant, quand elle me tend la bière laissée sur la table il y a peu, je bois bien plus qu'une simple gorgée. Comme si cela me permettrai de reprendre possession de mon corps tandis que mon esprit est déjà parti à la dérive.  

C'est une bonne idée...

Il faut vraiment mettre un peu de distance avant qu'il n'arrive l'acte censuré mais avant qu'elle ne puisse se lever, mes bras entourent sa taille. Mais merde, je n'ai même plus le contrôle de mes actes, voilà ce qui arrive quand elle est avec moi ! Je me penche un peu pour déposer la bouteille sur la table basse et lui prend la sienne pour en faire autant. En deux trois mouvement nous voilà debout, elle toujours autour de ma taille nos regards sont là à se demander la suite. Je ne la quitte pas des yeux, je dois avoir un air de psychopathe. J'avance en direction de la cuisine où je remarque un bout du comptoir de libre pour la déposer mais avant, il faut que fasse un geste de plus. La serrant toujours plus fort, je viens à nouveau chercher ses lèvres aussi impétueusement que possible. Mes mains se balade sur son dos nu sous son shirt, un espace de sa peau qui n'a plus de secret pour moi. Je fini tout de même pas la déposer sur le comptoir et arrive à m'extirper de cette chose qui m’envoûte.  

Surprends-moi.  

Quelques mots murmurés avant de filer vers la salle de bain, un bon coup d'eau froide ne sera pas de trop je pense. L'eau froide presque gelée du lavabo n'a pas l'effet espéré et l'image de sa peau dénudée trompe toujours mon esprit.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Lun 21 Nov 2016 - 22:27


 
Titre du Rp
I'm so into you
I can barely breathe

 

 
Alessio & Ellie
Je ne peux que laisser échapper un petit rire lorsque je le vois boire assez voracement la bière que je lui ai tendu. Je sens bien cette tension entre nous et je le sens bien qu'il lutte tout autant que moi pour ne pas que l'on se retrouve nus sur le divan. Bien que... mes yeux finissent par loucher sur le dit divan suite à cette idée alléchante mais revient rapidement sur terre. Je veux que cela marche... alors il ne faut pas faire de faux pas. Et puisqu'il accepte mon idée, je dois donc la mettre en action. J'allais enfin me dégager de son corps qu'il me serre contre lui pour aller déposer sa bière sur la table. j'en profite pour faufiler mon visage dans le creux de son cou, bougeant mon nez contre sa peau. Comme ce contact m'avait manquer.

Tu sens toujours aussi bon tu sais...


Cette peau à la fois douce et rugueuse à la fois. Je me demande il aurait l'air de quoi avec une barbe de quelques jours. Lorsqu'il pose sa bière sur la table et qu'il s'avance pour prendre la mienne, je me dépêche d'en prendre une gorgée avant de le laisser faire. Mais quoi? J'ai soif moi aussi! C'est pas simplement à cause de la chaleur ambiante que j'ai la gorge sèche... J'étais certaine qu'il allait me relacher qu'il se lève, me gardant contre lui. Mes cuisses se serrent automatiquement autour de ses hanches alors que j'échappe un petit cri de surprise avant de m'accrocher à son cou. Mes yeux croisent finalement les siens et ne les quittent plus. Il a ce regard... tellement de mystères planent autour de lui. Je pourrais affirmer ne connaître que le quart... ou le cinquième de sa personne. Et lorsqu'il me regarde ainsi, je crois que je tuerais pour parvenir à lire ses pensées. Il me trouble tellement que parfois, cela me fait peur. Il pourrait faire de moi ce qu'il veut, je n'exagère même pas... Et lorsqu'il pose à nouveau ses lèvres sur les miennes, je ne peux qu'échapper un petit gémissement, me blotissant contre lui. Mon coeur bat la chamade et mon corps en veut plus. Ses mains sur ma peau me font entièrement frissonner et j'en vient à perdre toute notion du temps. J'ai peine à réaliser que je suis rendue surle comptoir, je ne goute qu'à ce délice qu'il m'offre.

Pour finir par me laisser la, pantelante, sur le bord du comptoir. Le souffle court et le coeur qui bat à tout rompre, je tentes tranquillement de me calmer.

Mais merde quoi... t'est plus forte que sa Ellie.


Je me passe les mains sur le visage et me laisse glisser au sol. Étrangement... cette petite ''frustration'' (oui oui, il m'a laissé en plan alors que je l'aurais déshabillé à l'instant), j'ai un goût de sucré. Je me mets à fouiller dans les placards et trouve du chocolat. Dans le frigidaire, des fruits. Voila toute une combinaison gagnante! Une fondue au chocolat. Je salive rien qu'a y penser. Je commence à couper les fruits et le chocolat à le temps de fondre qu'Alessio est toujours dans la salle de bain. Une idée germe dans mon esprit... J'insère mon doigt dans le chocolat fondu et file rejoindre mon homme... pour venir apposer mon doigts sur sa joue. Je regarde mon oeuvre avec un faux air triste.

Oh... pardon. Laisses-moi essuyer tout cela...


Je me rapproche pour venir blottir mon corps contre le sien, rapproche mon visage du sien et...me sauve rapidement à la cuisine sans avoir rien retiré. Petite vengeance.

Alors tu viens? Sinon je manges tout et tu pourras te plaindre que j'ai pris 20 kg.  


Hell
 

 
Fiche de CaptainBen ♥

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Mar 22 Nov 2016 - 14:25



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Qui aurait cru qu'une blonde viendrait à mon secours un soir, non pas pour me sauver la vie mais la mise. J'étais en mauvaise posture ce soir là, elle qui n'avait qu'une danse pour moi au départ si on avait su que ça finirai bien plus loin. Le meilleure souvenir que j'ai sur cette île, la lune qui brillait, sa peau perlée par les gouttes d'eau et son reflet dans l'eau. J'en ai encore des frissons c'est dingue, elle a su trouver en moi ce que je ne savais même pas, elle est tellement différentes des autres blondes par mon passé. Cesse de penser à elle mon grand, voilà pourquoi tu ne peux te sortir cette image du crâne. Il faut que je pense à autre chose en effet au risque de ne plus rien contrôler, la froideur de l'eau sur mon visage n'a pas vraiment d'effet sur la situation. Mais bon sang, comment une femme peut autant nous hanter hein ? Je suis face au miroir quand je l'entends atteindre la pièce, la partie ne doit pas être finie j'en présume à moins qu'elle ne soit fâché pour mon évasion. Je souris en la voyant arriver derrière moi mais au moment où je me retourne pour l'accueillir dans mes bras je reçois un truc sur la joue. Du chocolat !  J'arque un sourcil face à sa mine mais reste de marbre lorsqu'elle vient se frôler à moi pour soi-disant essayer, ce qu'elle ne fera pas. Sentir à nouveau son corps si près du mien et la voir s'en aller presque en course me rend comme presque fou. Sans ôter le chocolat de ma joue, je cours derrière elle pour finir de la trouver dans la cuisine où nous attendent fruit et le breuvage qui se trouve sur mon visage.  

Tu pourrai bien prendre autant de kilo qu'il t'en plaira aussitôt que je t'aurai eue.  

J'arrive finalement par derrière elle pour la serrer dans un coin mais elle fini par m'échapper et filer en direction du canapé. Est-ce vraiment cela, le jeu du chat et de la souris ? Elle ne paye rien pour attendre, je prends un air de grand ours et file vers le salon avant de la plaquer contre moi.  

Il est pour manger ou jouer ce chocolat.

Je préfère bien en jouer tiens ! Passant une main sur le bas de ses reins je l'attire plus proche de moi, mon nez contre le sien j'ai le souffle lourd. Si j'ose aller plus loin, mon ship d'y aller mollo va paraître ridicule. Tente un coup de self contrôle mon gars. Raté, mes lèvres viennent chercher les siennes tandis que mes mains remontent son corps en emportant son haut par la même occasion. Totalement abandonné dans cet acte, je la dirige vers le canapé dans la position du couché. Le chocolat qui n'est non loin sur la table basse fera un en-cas parfait pour l'occasion. J'attrape donc une fraise que je viens y tremper avant de parcourir son ventre allant jusqu'à sa poitrine ou elle a encore son soutient. Le fruit en bouche, j'arrive à ses lèvres avec un large sourire et lui tend en le tenant toujours en bouche.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Dim 4 Déc 2016 - 17:49


 
Il nous faut ce nouveau départ
I'm so into you
I can barely breathe

 

 
Alessio & Ellie
J'étais quand même assez fière du coup que je venais de lui faire. Cependant, cela dure que quelques secondes puisque j'entend ses pas venir assez rapidement et j'échappe un cri de fausse peur puis j'éclate de rire avant de me sauver rapidement dans la cuisine. L'îlot devra pouvoir me servir de bouclier contre son attaque. Car je le sais qu'il va vouloir se venger. J'allais atteindre le comptoir lorsque je sent qu'il me coince dans un coin. Sourire mielleux aux lèvres, je parviens cependant à faire une feinte digne du meilleur des sportifs et me sauve en nouveau, ne pouvant m'empêcher de rire.

Alors je n'en prendrai aucun puisque tu ne réussira pas à m'avoir! Je suis Flash, personne ne peux m'atteindre!

Bon... Prendre un super-héros en exemple pour me catégoriser est assez enfantin à bien y penser. Mais il faut croire que la maturité n'est pas ce qui règne dans cette maison à cette heure. Je pense que de lâcher notre fou va nous aider... Après, nous serons surement plus calmes pour parler. Je  tente de me diriger rapidement vers le canapé mais j'échappe un cri lorsque je sens ses bras sur ma taille qui viennent me plaquer contre son corps. Je tente de me débattre, il en va de mon honneur.

Oh non! Personne ne peux attraper Flash!!!

Je tentes à nouveau de me libérer de son étreinte, mes mains se posant sur sa taille pour venir le chatouiller, mais sa main qui se faufile au bas de mes reins me fige aussitôt. Mon nez contre le sien, mes yeux viennent désespérément les siens. Je sens son souffle contre mon visage et je ferme les yeux afin de tenter de calmer ce tourbillon que sa présence cause en moi. Et lorsque ses lèvres viennent se poser contre les miennes, mes mains se posent sur sa nuque et je l'attire un peu plus contre moi. J'en ai marre de lutter... Je frisonne légèrement à sentir l'air sur ma peau maintenant découverte et me laisse guider par lui. Dos sur le canapé, je sens mon coeur qui menace de sortir de ma poitrine tellement il bat rapidement. La bouche sèche, les yeux clos, je n'ose même plus les ouvrir lorsque ses lèvres lâchent les miennes. Je ne sais même plus si les paroles sont de mises à ce stade. Je veux réellement que sa marche, et nous avions convenus d'aller lentement... mais sentir le fruit remonter mon ventre, et remonter plus haut, jusqu'à mon soutien-gorge... disont que tenter de se contrôler est rendu quasi impossible. Ce n'est qu'en ouvrant et le découvrant à ma hauteur, un sourire sur les lèvres et une fraise en bouche que je ne peux que lui sourire à nouveau. Comment ne pas craquer pour lui? Mes mains viennent se glisser dans ses cheveux et ma bouche se rapproche de la sienne  puis je viens chercher lentement le fruit qu'il me tend, mes doigts caressant sa nuque.

J'avoue que... elles sont encore meilleures mangées ainsi.


Je ris tout bas avant de venir poser un baiser sur le bout de son nez. Puis une idée germe dans mon esprit. Mes mains se glissent contre sa taille, sur sa peau, et remontent à leur tour afin de lui retirer son haut.

Égalité...

J'étire mon bras afin de venir poser un doigt dans le bol de chocolat. Je ris tout bas puis vient doucement poser un baiser sur sa joue, juste à l'endroit ou je lui en avais mis, tout en en profitant pour venir poser du chocolat dans son cou. Mes lèvres suivent bien évidemment le trajet, allant déguster cette friandise à même sa peau. Je sais qu'il est faible lorsque je l'embrasse à cet endroit... alors disont que mon plaisir d'y poser mes lèvres, à ce moment ci, est assez intense.

Il faut croire qu'on peux commencer à y aller doucement... demain?

Je n'en peux plus de cette tension... Le fait d'avoir été séparée de lui (par ma faute je l'accorde) amplifie le fait d'avoir de la difficulté à ne pas retomber dans le vice...

Hell

 

 
Fiche de CaptainBen ♥

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Ven 16 Déc 2016 - 20:16



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Je ne sais si jouer de la sorte est une bonne idée, déjà qu'il nous ai difficile de nous contenir rien qu'en se serrant dans les bras. Et si on laissait un peu le destin jouer lui aussi tiens ! Il n'est pas déplaisant de jouer au chat et à la souris les quelques secondes que cela a pu durer. Il faut croire que le destin ne tient pas lui non plus à rester sur le banc de touche ce soir, encore une fois il pousse la tentation au maximum. Faut bien avouer que la fraise et le chocolat n'aident pas non plus, il s'agit bien là des dégustations préférées dans ces moment-là.  

Elle est d'une telle délicatesse, on dirait une fleur qui éclot lentement pour être encore plus belle. Quand elle vient chercher cette fraise laissant ses doigts caresser ma nuque, des frissons l'accompagne comme si c'était nouveau cette sensation. Je me décale légèrement lorsque je sens qu'elle retire mon t-shirt afin de lui facilité l'accès. Elle peut faire de moi ce qu'elle veut dès à présent, je suis prêt à devenir un toutou s'il le faut. Quoi ? Vous avez vu cette femme, elle rendrait un pittbull enragé en un vrai caniche alors pourquoi lutté !  

On compte ?  

Je souris quand elle vient lécher le chocolat mis plus tôt sur ma joue mais je frissonne très rapidement quand elle en arrive à mon cou. Un endroit bien sensible chez moi, elle sait comment jouer de mon corps pour s'emparer de mon âme.  

Merde... Y aller doucement oui...

Je me lève alors doucement sans rien ajouter, bois une gorgée de ma bière encore froide avant d'attraper le chocolat ainsi que les fraises. Sans la regarder, je devine qu'elle ne s'en réjouit pas sur l'instant. Lentement je me dirige vers la cuisine un sourire en coin, il faut croire que j'aime ce jeux. Je continue ma course vers la chambre déposant les affaires sur l'une des tables de nuits. A t-elle vu que je les prenais ? Peu importe, je fais face au salon une fois de retour. Il ne m'a pas fallu longtemps pour y faire le trajet, je lui attrape la main et l'attire vers moi.  

Et si on passait au plus confortable.

Je n'ai aucunement l'envie d'y aller doucement ce soir, je veux qu'elle me donne, je veux qu'elle me prenne tout ce que j'ai à lui offrir. J'ai besoin de la retrouver comme par le passer même si cela n'est que pour une nuit. Je veux qu'elle fasse de moi son objet, qu'elle se donne à son plaisir, qu'elle m'aime encore plus fort juste pour un instant. Il est hors de question que l'on en reste là, cela fait trop longtemps que cette partie de nous dort, tout ce stresse, toute cette colère ressentie, tout ça doit être évacué d'une façon ou une autre.    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Jeu 29 Déc 2016 - 0:22


Il nous faut ce nouveau départ
I'm so into you
I can barely breathe


Alessio & Ellie
Pourquoi est-ce que je suis si faible lorsqu’il s’agit de ne pas lui succomber ? Il faut croire qu’intentionnellement, l’envie de lui résister n’était aucunement au rendez-vous. Mais il faut surtout avouer que mon idée de collation n’a pas du tout eu le résultat escompté. J’étais certaine que nous nous serions assis tranquillement en dégustant ces délices… Bon j’avoue… je n’avais aucunement ce genre d’idée en tête. Je plaide coupable. C’est idiot mais, à ce moment précis où mes lèvres touchent la peau de son cou, mon corps réagit autant que le sien. Il faut bien avouer que j’adore donner, voir plus que recevoir. De sentir sa peau réagir à mes caresses, son rythme cardiaque accélérer, mais surtout son regard qui se pose sur moi ont un effet aphrodisiaque sur moi. Il aime, alors j’aime. Et j’étais certaine qu’il craquerait à ma demande lorsqu’il se relève du sofa aussitôt mes lèvres retirées de sa peau. Une moue boudeuse s’affiche lorsque je le vois partir vers la cuisine et me dit que cela devrait être mieux ainsi. Nous avions convenu d’aller doucement… Il se contrôle mieux que moi. Je me frotte vigoureusement le visage pour tenter de faire tomber cet adrénaline qui envahissait tranquillement mon corps et me relève. J’allais attraper mon t-shirt lorsqu’il revient et m’attire contre lui… et sa voix me fait frémir des orteils à la pointe des cheveux. J’hoche faiblement de la tête et lui prend les mains afin de l’attirer à ma chambre. Ce que je vois, à notre arrivée, fait gonfler mon cœur d’amour pour lui.

Tu es un petit cachotier…

Je regarde tout ce qu’il avait apporté sur la table de nuit puis je me tourne vers lui pour l’embrasser tendrement. Mon corps se moule au sien, le faisant reculer afin qu’il tombe assis sur le lit.

Rien ne nous empêche de discuter demain non ? J’ai vraiment envie de toi… maintenant.

Je prends une fraise sur la table, la fais légèrement tremper dans ce nectar chocolaté et vient doucement apposer la fraise sur son ventre, laissant une marque de chocolat sur son passage. Je viens me poser à genoux devant lui, mes mains sur ses cuisses, puis vient essuyer de mes lèvres cette petite tâche sur son abdomen. Je remonte doucement le long de son torse, m’attardant sur son cou, pour venir chercher à nouveau ses lèvres.

Je t’aime…

Mes mots m’échappent. Je lui ai déjà dit, je le sais. Mais à cet instant, je veux lui dire ce que je ressens. Et ces deux mots ne sont que le début.

Hell

Fiche de CaptainBen ♥

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Sam 7 Jan 2017 - 15:46



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Il ne m'a pas vraiment fallu négocier, je sens qu'elle en veut autant que moi si ce n'est plus. Ce temps passé loin de l'autre n'aura pas eu d'effet que sur notre envie de se voir, c'est à peine si je peux contrôler ce qui arrive à cet instant. Et si cela devait vraiment arriver ? C'est vrai quoi ! Ellie et moi n'avons jamais reculé devant une scène de nu, notre relation était vraiment basée là-dessus au départ et ça nous réussissait plutôt bien. Du moins avant que sa gamine ne rendent les choses bien plus compliquées mais surtout que sa mère se laisse dominer par une enfant. Bref, l'heure n'est pas vraiment à ce sujet !

J'ai convenu qu'un endroit plus confortable serait le meilleur venu, il ne nous ait pas interdit de continuer le petit jeux dans la chambre. En espérant ne pas me tromper et qu'il s'agit bien de celle d'Ellie, j'y prépare très rapidement les petites choses et retourne auprès d'elle pour l'y emmener. Je me doutais qu'elle verrait mon arrêt pas vraiment très bien, à mon retour, elle est prête à enfiler son t-shirt. Je ne me serai pas entêté à lui enlever si ce n'était pas pour profiter de son buste nu, sentir le frisson de son corps s'ajouter au mien me hérisse le poil lorsqu'elle vient prendre mes lèvres. Sans compter jusqu'à trois, je suis déjà assis sur le lit à la regarder les yeux brillant. Sérieusement, vous avez vu cette beauté alors imaginez là sans ses vêtements euh, non, laissez moi ce privilège ! Elle a envie de moi, quelque chose que j'ai pu comprendre dans son comportement et la suite s'annonce bien plus parlant. Je suis son geste du regard mais surtout son sourire quand elle vient prendre une fraise. Fraise dont elle préfère jouer que manger, quoi que c'est une chose qui ne me déplait pas non plus. Tranquillement installé sur le bord du lit je ne perds pas une miette, sentir ses lèvres suivre le chemin de ce fruit provoque une réaction bien plus profonde que son baiser. La tête en arrière, les yeux clos, je sens l'électricité parcourir bien plus que mon corps me demandant si elle ne peut s'échapper d'un disjoncteur auquel j'aurai mis mes doigts à nu sur un fil. Voilà l'effet que me fait cette femme lorsqu'elle vient poser sa bouche à mon cou, ses lèvres reprennent le chemin des miennes que j'accueil avec grand plaisir, peut-être un peu trop même. « Je t'aime » Voilà des mots qui me font sourire et comme à mon habitude, je lui réponds en la prenant par la taille et l'amène vers moi. Je me lève du lit en ne faisant qu'un bon pour venir l'embrasser aussi fort que je peux, j'aimerai pouvoir lui dire que moi aussi je l'aime. Ces mots sont tellement inconnu dans mon vocabulaire qu'il m'est difficile de les sortir, ils reflètent pourtant ce que je ressens. Ne pouvant ouvrir la bouche, je me retourne en la tenant et d'un geste la met sur le lit où je me retrouve très rapidement sur elle. Le regard dans le sien, un coude appuyé près de ses côtes place mon avant bras sous son dos. L'autre vient se poser plus haut mettant ma main sur sa joue, la douceur de sa peau sous les caresses, une mèche de travers se voit balayée et je lui souris. J'essaye vraiment de sortir et lui rendre ses mots, de lui dire au combien de tiens à elle, ce qu'elle est pour moi mais surtout ce que je serai si je venais à la perdre. Vous allez dire que c'est mon côté macho, vous auriez sans doute raison, jamais une femme n'a eu à partager ce sentiment avec moi. La seule fois où j'y suis parvenu, elle s'est tiré avec mon fric et un camé donc bon ! Je reste là un moment à la regarder, graver cette image à jamais pour en profiter les yeux fermés.  

Moi aussi...

Je la débarrasse d'une autre mèche et viens l'embrasser tendrement et là, mon corps reprend sa croisade en allant dégrafer les attaches de son soutiens gorges et caresser le haut de son dos.    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Mar 10 Jan 2017 - 22:11


Il nous faut ce nouveau départ
I'm so into you
I can barely breathe


Alessio & Ellie
Je lui ai encore dis… Je devrais réellement contrôler les flots de paroles qui sortent de ma bouche. Je le sais qu’il n’est pas du genre de dire en parole ses sentiments. Mais chaque fois que je lui dis, j’attends en espérant qu’il change et reste déçue en bout de ligne. Debout devant lui, je ne peux cependant qu’écarter mes doutes à voir la façon dont il me regarde. Lorsqu’il me prend par la taille, je me laisse guider par ses mains afin de me blottir contre lui. Nos lèvres se soudent de nouveau et mes genoux faiblissent sous la passion que nous y mettons. Je me raccroche à lui, me laissant envelopper dans ce tourbillon de sensation que lui seul parvient à me faire découvrir. Je ne réalise que je suis couchée sur le lit que lorsqu’il met fin doucement au baiser, sa main se posant sur ma joue pour écarter une mèche rebelle. Le souffle court, mes yeux se noient dans les siens. Malgré que le silence nous envahis, je suis bien. Tellement bien. Et c’est lorsqu’il ouvre la bouche que mon souffle se coupe. Je reste surprise, sous lui, alors qu’il réussit à me dire ce que j’attendais avec tant d’impatience. J’en viens émue, clignant rapidement des yeux pour faire disparaitre ses larmes qui menaçaient de sortir. Je ne pensais pas que ces deux mots ‘’Moi aussi…’’ me ferait un effet aussi grand. Ses lèvres se posent sur les miennes et mes mains viennent se poser sur sa nuque, glissant doucement le long de sa colonne. Je suis émue, ravie, surprise, euphorique… tout ce qui pourrait être un sentiment immense et positif se passe dans ma tête et mon cœur en ce moment. Je moule parfaitement mon corps au siens, me redressant légèrement, lorsque son bras se fait un passage dans mon dos pour lui laisser le champ libre. Lorsque je sens la pression de mon soutien-gorge disparaitre, je repose mon dos sur le matelas puis vient lentement faire glisser les bretelles le long de mes épaules et de mes bras, avant de le faire valser dans la pièce.

Répète le … juste une fois.

Je mordille doucement ses lèvres, mes mains se glissant dans ses cheveux. Ses caresses me font frissonner, ma poitrine contre son torse me fait frissonner, mes lèvres contre les siennes… tout n’est que frisson en ce moment. Mon corps est attiré à l’extrême par cet homme, et mon cœur encore plus. Je ne le laisse cependant pas répondre que je bouge mes hanches afin de renverser la situation. Je viens m’asseoir doucement sur lui, prend ensuite ses mains pour les poser sur mes hanches et les remonter le long de ma taille, mes côtes, pour venir les poser sur mes seins. Mon regard dans le sien, je finis par me pencher vers lui pour l’embrasser, mes propres mains se faufilant entre nos deux corps pour caresser son torse, descendant plus bas encore. Elles détachent habilement son pantalon et une main baladeuse se glisse à l’intérieur afin de venir le caresser. Je rends le baiser plus passionné, mon corps se mouvant doucement contre le sien. Je lui coupe peut-être la parole, mais l’envie de lui est de plus en plus tentante… Je suis hypnotisée par lui. Pour moi, que lui existe. Du moins pour ce soir. Je penserai aux autres demain… quoi que… demain matin, il sera encore dans mon lit.

Hell

Fiche de CaptainBen ♥
[/color]

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Mer 11 Jan 2017 - 14:01



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Incapable de lui rendre ses mots, incapable de lui dire ce qu'elle est pour moi. Il n'est pas facile de parler lorsqu'on n'est pas un homme de sentiment, pour moi, les gestes parlent bien plus que des mots. Le moment n'est pas vraiment opportun non plus pour se faire la causette, nous ne pourrions de toute façon ! Mon souffle est bien trop lourd, bien trop coupé pour que je puisse la regarder, ouvrir la bouche et lui raconter combien je tiens à elle. Mon corps lui est prêt pour lui montrer et c'est certains, il n'abandonnera pas de si tôt pour avoir son du. Il y a tellement de temps qu'il réclame sa rose, celle pour qui il ferait n'importe quoi et surtout pour la récompense gagnée. Être en compagnie d'Elizabeth sans pouvoir la toucher, l'embrasser à en perdre haleine, la caresser jusqu'au petit matin et sentir son parfait vous chatouiller les narines au réveil. En réponse à ses mots, je me lève et l'attire vers moi, rapidement nos lèvres se scellent à nouveau après un simple moi aussi. Deux petits mots lui on suffit, elle en semble heureuse du moins c'est l'expression qu'indique son corps, doucement, elle me laisse libre accès à son dos afin de le mettre à nu. Ses petits seins s'aplatissent quand tel des lego, nous nous emboitons l'un dans l'autre. Sentir la douceur de sa peau contre mon torse laisse échapper des frissons incontrôlables, je suis sûr de ressembler à un cactus en plein pôle nord. Après toutes les nuits passées ensemble, elle arrive encore à me faire dépasser par les sentiments, à me vider complètement de cet électricité qui peut parcourir tout mon être. J'ai souvent l'impression qu'elle cherche à faire de moi un homme trop épuisé pour courir ailleurs. Vous connaissez la légende des sirènes ? Elle consiste à dire qu'il existe des femmes qui attirent les hommes des mers en chantant une mélodie si douce qu'elle vous envoute. Ces hommes sont hypnotisés vers la rive afin que leur navire sombre dans le plus profond de l'océan ainsi, elles ont le plein pouvoir sur eux et en font ce qu'elles veulent. Ils ne peuvent jamais remonter à la surface, jamais être à nouveau libre mais on en a jamais vu un revenir et s'en plaindre. Voilà, Ellie est ma sirène et elle a fait de moi sa chose, moi non plus je ne reviendrai pas pour m'en plaindre. Sur un coup de hanche, elle me retourne comme si je ne pesais qu'une plume, je lui souris en me laissant complètement faire. J'aime tellement parcourir son corps, sentir sa peau frémir à mon passage, je sens à travers ces doigts l'envie qu'elle y porte. Remonter son corps, avoir libre accès à sa poitrine ayant le droit d'y jouer pleinement, qu'est-ce qui pourrait me ravir d'autre. J'ai parlé un peu vite, surpris par une sensation à l'entre jambe mon souffle s'accélère, je suis à la merci de cette blonde. Je ne peux laisser ses lèvres libres trop longtemps, le goût de celles-ci est bien trop profond, bien trop indispensable. Peu d'espace entre nous, je n'enlève pourtant qu'une seule main laissant l'autre parcourir encore un peu ses seins, jouant avec celui-ci tellement malléable. Je remonte doucement le haut de son dos sans aucune pression sous mes doigts, ses cheveux sont aussi doux que de la soie mais c'est bien son cou que je veux. Ma langue fourche, on pourrait dire qu'elle passe sur une glace sucrée, il est à moi, je peux l'envahir de petits baisers. La bonté que je ressens dans le plus bas me donne envie d'en faire autant, je ne la sens pas prête de lâcher le morceau dès maintenant. Je laisse glisser quelque doigts vers son intimé, je n'eu pas de mal à passer la barrière de son pantalon, quelques petits cercles conduit par le majeur. La bouche dévorant sa poitrine au rythme où elle avance sur son travail d'en bas, je ne vais pas tenir bien longtemps avant de vouloir l'envahir tout entière. Avec un peu de mal, je réussi à me débarrasser de mon jeans tombant sur mes chevilles, je la veux maintenant et ne plus attendre. «Maintenant» Un mot qui m'échappe dans un souffle court, peu glamour j'avoue mais qu'importe de l'être à ce moment là.    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Mer 11 Jan 2017 - 17:42


 
Titre du Rp
I'm so into you
I can barely breathe

 

 
Alessio & Ellie
Je pensais avoir le contrôle sur la situation. Je ne suis pas aussi téméraire normalement, mais il a le tour de me mettre en confiance et de laisser s’épanouir la femme en moi. Je n’aurais jamais cru ressentir à nouveau ce sentiment un jour. Et même encore, il n’est pas comparable à ce que j’avais éprouvé pour le père de ma fille. Ce que j’éprouve pour Alessio est si… intense, passionné, fort, troublant et merveilleux. Que de descriptifs pour notre relation et je pourrais en dire d’autres. Étant du genre à vouloir tout contrôler, il m’est difficile normalement de lâcher prise et de laisser les choses aller. Mais sentir sa bouche qui glisse sur ma peau, qui dévie de mes lèvres pour descendre le long de ma mâchoire, parsemer ma peau de baiser jusqu’à mon cou... il faut croire que mon contrôle s'efface petit à petit. Je sais que, de son côté, c’est son point faible, et il faut croire que c’est aussi un des mien, car le souffle me coupe automatiquement dès que je sens sa douceur. Les yeux clos, le souffle court, ma tête se laisse tomber lentement en derrière pour lui laisser le champ libre sur chaque parcelle de mon corps qu’il voudrait toucher. J’avais déjà le souffle saccadé, mais maintenant il est totalement coupé. La sensation de sauter dans un étang gelé, le cœur qui arrête, le souffle presque disparu, les tremblements… mais oh combien beaucoup plus agréable. Sa main qui était sur l’un de mes seins s’est glissé plus bas que l’endroit où je l’avais déposé. Il faut croire que ma main sur son sexe lui ait donné des idées car je sens maintenant son doigt me procurer le même plaisir que je lui procure. Mon corps s’arque contre le sien, j’échappe un gémissement avant de venir me mordre la lèvre. Il me fait totalement perdre la tête. Ma main libre vient s’accrocher à sa nuque. De un, pour ne pas tomber, de deux, pour tenter de contrôler mes pulsions qui deviennent de plus en plus intenses. Je ne peux m'empêcher de murmurer son nom, entièrement sous son emprise. De plus, sentir sa langue sur ma poitrine a de quoi me rendre dingue. Il retire finalement son jean et je me défais lentement de son étreinte. Je me tiens devant lui, à moitié nue, le souffle totalement saccadé et les joues rosées. J’ai tellement envie de lui, cet éloignement de mon corps du sien est une torture, mais je veux que cette soirée soit parfaite, comme elle avait débuté. Je voudrais accélérer les choses, qu'il me prenne maintenant, mais d’un autre côté, je veux entièrement profiter du moment, graver à jamais cette image de cette homme qui me regarde comme jamais personne ne m’avais regardé.

Je plonge mon regard dans le sien et entreprend de retirer les derniers morceaux de tissu qui recouvrent mon corps. Le jean tombe au sol, pour finir par laisser lentement ma culotte le retrouver. Je repousse les vêtements du bon du pieds et je reste la quelques secondes, ne quittant pas son regard, tentant de calmer cet ouragan dans mon corps et ma tête. Je me rapproche finalement de lui, murmurant son nom tout en posant ses mains sur ma taille avant de venir l’embrasser avec toute la tendresse que je peux lui donner. Mes mains se nouent autour de sa nuque tandis que mes jambes viennent se mettre de chaque côté de son corps afin de me retrouver assise sur lui. Je profite de ses lèvres, me permettant de bouger doucement mes hanches contre lui. Le frôlement de nos deux corps me laisse échapper quelques soupirs de bien être contre ses lèvres. Il faut croire que j’adore faire perdurer le moment… mais l’attente est rendue interminable que je finis par soulever légèrement corps et redescendre lentement, pour que nous ne fassions enfin qu’un seul corps. Sans un mouvement pendant quelques secondes, pour finalement bouger doucement mon bas-ventre contre le sien. À cet instant, je ne veux que lui. Tout entier. Prêt à nous brûler, à y perdre notre âme. Je suis sienne tout comme il est mien. Ma tête vient se faufiler dans son cou tandis que nos corps bougent à l’unisson. Mes mains glissent dans son dos, s’y accrochent. Mes lèvres se posent contre son cou, tentant de limiter des gémissements de plaisirs qui menacent de jaillir faiblement de ma bouche. Ce moment, nous voulions tellement le retarder... C'est cependant plus fort que moi, que lui. Il va falloir apprendre à intégrer les paroles aux gestes. Me donner à lui de tout mon être, je penses que sa vaut les mots pour ce soir. Sentir son corps trembler contre le mien, cela vaut, en fait, plus que des mots.

Hell
 

 
Fiche de CaptainBen ♥

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Mer 11 Jan 2017 - 20:55



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Le septième ciel n'est pas loin, je crois que je suis passé bien plus haut avant même d'avoir commencé. C'est comme si il y avait des mois voir des années que je n'avais pu en arriver là, je me souviens pourtant de notre dernière fois et bien qu'elle était déjà parfaite. Je ne peux expliquer l'intense sensation, ce frisson gigantesque qui parcourt tout mon être jusqu'à iriser le bout de mes cheveux. Je suis juste certains d'une chose, je ne veux être ailleurs, je ne veux penser qu'à elle et à ce moment aussi dingue soit-il. Est-ce le fait de ressentir tous ce qui peut la traverser quand nos corps se touchent, est-ce les retrouvailles, je n'en peux plus. Ses caresses me rendent fêlé, il est temps que l'on passe à l'étape supérieur, si elle ne s'avance pas je risque d'en prendre les rennes. M'occuper les mains, penser à son plaisir à elle ne m'aide en rien, je sens ce bouillonnement, cette bombe prête à éclater. J'ai cru au moment quand elle me quitte pour se débarrasser de ce qu'il lui reste sur le dos mais non, elle reste là à me regarder. Ne sait-elle pas que je suis sur le point d'exploser, qu'il faut impérativement son corps contre le mien sinon comment tenir ? Comment je pourrai me retenir de la laisser debout là et de ne pas aller la chercher pour enfin l'avoir contre moi et ne faire qu'un. Dieu la force qu'il me faut pour résister à cet envie, à l'envie de me lever à mon tour et de tout simplement la prendre contre le mur. De lui faire enfin l'amour peu importe tendresse ou bestiale, tout ce que je veux là c'est moi au plus profond d'elle. Enfin elle s'avance, mon cœur bat, s'il continue ainsi, je vais avoir besoin d'une chirurgie pour le garder à l'intérieur. Ses lèvres tendrement contre les miennes, la douceur du sucré, aucun geste de ma part, je suis comme rendu en statue. Lorsqu'elle s'installe à califourchon, mon corps réagit prêt à l'emploi mais non, elle ne fait que remuer lentement, elle veut me torturer ma parole. Un soupir de soulagement m'échappe quand enfin elle devient une partie de moi et même si elle ne bouge pas un orteil, j'en suis satisfait sur le coup. Le voilà, enfin, ce moment qui me brûle temps depuis tout à l'heure, doucement elle en vient. Je suis le mouvement et accueil avec plaisir sa tête sur le creux de mon cou la tenant avec une main, l'autre vient se poser sur son rein. Le rythme est parfait, synchronisé mais peut-être pas encore assez, attrapant ses hanches pour lui indiqué un mouvement un peu plus rapide. La chaleur qu'elle dégage m'envahi, la sueur se fait sentir entre nos deux corps, j'ai comme l'impression de lui faire l'amour au dessus d'un volcan. De plus en plus vite, le bruit des coups de reins forment comme une douce mélodie de tambour. Sentir son souffle sur mon cou, entendre ses gémissement se mêler aux miens, nous n'avons jamais été aussi cadrés ensemble. Il est temps de descendre un peu le rythme cardiaque en ralentissant les va-et-vient, je mène la danse cette fois en la guidant par ses hanches. Nos cœurs battent si forts que j'ai l'impression d'être dans un concert où deux batteries jouent pour gagner le prix de celui qui frappe le plus. La position ne me convenant plus et sans nous détacher je parviens à l'installer sur le dos et rependre sans attendre notre action. J'ai total accès à tout son corps désormais et pourtant, c'est de ses lèvres que je m'empare en premier lieu. La tendresse est à l'heure du rendez vous non pas pour être romantique, juste histoire de ne pas finir trop tôt. Je me défait de ce baiser et rejoins son cou, descends plus bas m'attardant un léger moment sur ses seins, continue la route vers son bas ventre. Je lui souris avant de plonger totalement dans son intimité, je me sers des outils à ma disposition, les doigts ainsi que la langue. Le bruit du sucement résonne dans la chambre, le son de son désir vient l'étouffer par la suite, je veux qu'elle connaisse le plaisir qu'elle m'inflige. Je veux qu'elle sage le bien qu'elle me fait sans même me toucher, je tiens à ce qu'elle sache que j'ai envie d'elle et ce peu importe ce qui se passe. Elle sera toujours celle qui fait battre mon cœur au point de l'envoyer comme un homerun bien plus loin que le soleil.     

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Rosenbach

avatar

Féminin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Nop :)
Crédits : Ou je prendrai 8)

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Jeu 12 Jan 2017 - 16:58


 
Titre du Rp
I'm so into you
I can barely breathe

 

 
Alessio & Ellie
Ma tête contre son épaule, je laisse nos deux corps se retrouver enfin. La sensation que je ressens est pire que l’ivresse. Totale absence de retenue, je me laisse guider par ses mains expertes. Nos soupirs se mélangent, nos souffles se croisent, mes doigts s’enfoncent doucement dans sa peau afin de tenter de garder un minimum de ce qui me reste de bon sens. Lorsque ses mains se posent sur mes hanches et m’impose un rythme plus rapide, je le suis. Je suis pire qu’une esclave. Je me laisse aveuglément guider par cet homme, par son corps qui me dirige plus haut que je ne pourrais l’imaginer. Mon bas-ventre bouge contre le sien, les sensations m’enivrent de plus en plus. La danse de nos deux corps me donne l’impression de brûler de l’intérieur. Je sens le plaisir grimper de plus en plus, mes jambes se mettent à trembler. J’allais atteindre ce point de non-retour qu’il finit par ralentir la cadence. J’échappe un gémissement rauque contre sa peau et relève mon visage pour plonger mon regard dans le sien. L’intensité que j’y trouve me trouble au plus haut point et je finis par suivre le rythme, de plus en plus hypnotisant. Après être montée si haut rapidement, redescendre un peu est pire. Mes sens sont aiguisés au maximum et je sens chacun de ses mouvements en moi. Lorsqu’il finit par me renverser sur le matelas, il n’eut pas trop de difficulté car mon corps le savait d’instinct. Il est fou de voir comment nous sommes en symbiose à cet instant. Mes cuisses contre ses hanches s’étaient resserrés automatiquement, afin de ne pas laisser un millimètre de distance nous séparer. Mes jambes se nouent autour de lui, l’accueillant entièrement en moi. La sensation de nos deux corps qui se frôlent est de plus en plus intense, je sens ma peau entièrement enivrée de la sienne.

J’accueille ses lèvres avec plaisir, mes mains se posant sur ses fesses pour lui intimer l’ordre de ne pas s’arrêter. J’ai besoin de plus, de retrouver ce sommet que j’avais presque atteint. Nos langues entrelacées ne se quittent pas, retrouvant ce besoin bestial que nous avons l’un de l’autre. Mais il finit par s’éloigner. Je me redresse légèrement tandis que ses lèvres glissent sur mon cou et mes seins pour tenter de croiser son regard, puisque plus il descend le long de mon corps, moins je le sens en moi. Lorsque je vois son regard et son sourire tandis qu’il descend ses lèvres le long de mon corps, je me mets à trembler doucement. Je sais ce qui va venir... et mon corps se cambre et j’échappe un gémissement rauque dès que je sens ses lèvres et sa langue venir toucher ce qui m’est de plus intime. Je me laisse retomber sur le matelas, le souffle coupé, mes doigts s’enfonçant dans les draps du lit. Je gémis son nom tandis que mon corps se tend de plus en plus. Le sentir ainsi est de plus en plus intense, je ne peux presque plus contrôler ce moment où je ne pourrai plus retarder l’extase. Mes cuisses tremblent tout près de son visage et je viens chercher ses mains pour souder mes doigts aux siens. Je devrais lui rendre la pareille, mais en ce moment, mon corps ne réagit que sous sa langue experte. Et lorsque mes doigts servent les siens à couper toute circulation sanguine, je me laisse envahir par l’orgasme qu’il vient de me faire atteindre. Je laisse mon souffle se calmer doucement alors que je l’attire sur moi. Étrangement, je ne suis pas totalement comblée. Je lui souris tout en essuyant ses lèvres du bout des doigts et vient lui murmurer à l’oreille. ‘’ Je te veux… maintenant. Fais de moi ce que tu veux…’’ Mes jambes entourent ses hanches afin qu’il vienne de nouveau en moi. Je pourrais le remercier de la même façon qu’il m’a gaté, mais mon côté égoïste veut qu’il soit collé à moi lorsqu’il atteindra le sommet à son tour. Je veux qu’il atteigne l’extase aussi. Je veux le sentir aussi près de son plaisir que possible, alors que nos corps ne font qu’un et qu’il se laissera aller. De toute façon, simplement le fait de le sentir de nouveau en moi m’excite au plus haut point. Il ne sera pas difficile pour moi de le suivre.

Hell
 

 
Fiche de CaptainBen ♥

_________________
❝ We will never get a better chance than this ❞

Tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton coeur. ×
BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Alessio De Luca

avatar

Masculin Sexualité : Hétéro
DC/TC : Beth / Grace
Crédits : **

MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   Dim 15 Jan 2017 - 19:32



La Vacuité des moments volés
Ellie ξ Alessio

Cet instant passé avec elle en vaut bien plus que ceux de toute une vie, j'aurai pu donner mon âme au diable pour atteindre un tel plaisir. J'ai cette femme dans le sang, littéralement en fait, je ne respire que pour cette jouissance qui m'envahi en sa compagnie. Elle est ma veine jugulaire, ma carotide sans laquelle mon sang se viderai si elle venait à m'échapper. Son corps nu, sa peau perlée par la sueur, son humidité qui inonde mon envie pour elle. Ses seins qui balancent sous les mouvements de nos deux corps, ses yeux qui en disent bien plus long que tous ces mots auxquels on pourrait avoir recours. Ce que je ressens n'a que peu de signification par la parole, par les gestes ou encore par les actes, tous ce qui peut se mélanger en moi à cet instant est tout simplement indescriptible. Je veux vivre dans ses yeux, mourir dans ses bras, être enterré dans son cœur, qu'elle grave son image au creux de mes paupières. Je la veux aujourd'hui, demain, la semaine prochaine et toute la vie, j'ai besoin d'elle bien plus que la terre du soleil.  

Je ne peux tenir cette cadence, pas après ce temps de séparation, pas après cette envie de d'être en elle. Une seule chose compte à ce moment précis, lui faire autant plaisir que je peux lui offrir, lui montrer comment je suis heureux d'être avec elle. Puis cela pourra me permettre de reprendre un peu de souffle, elle a le dont de me le couper lorsqu'elle prononce dans un essoufflement mon nom. Lorsqu'elle plonge son regard dans le mien, quand elle vient prendre mes lèvres peu importe la manière dont elle le fait. Je me perds toujours sur le chemin de son regard, me heurter à son baiser est comme tomber sur un mur de coton. Je redécouvre son corps, son parfum si doux, sa peau sucrée. Quitter ses lèvres n'a rien de plaisant, son cou dévoile une chaleur qui ne peut que retenir mon attention à mon passage. J'aime cela y déposer de doux baisers, sentir son cœur battre sous la pression des bécots. L'attraction de ses seins est attirante, m'y attarder ne peut que me rendre heureux par leur beauté, j'aimerai redevenir un enfant et avoir la chance de les tenir pendant des heures. Le chemin n'est plus très long, son corps se cambre au passage de ma langue sur son ventre suivant une ligne bien tracée. J'atteint l'objectif de mission, ses jambes tremblantes laissent le passage très ouvert, avec hâte je trouve son intimité pour y commencer un travail plaisant. Ma langue se donne une joie d'y jouer, plus son corps réagi, plus la cadence se fait rapide jusqu'à entendre ce que je voulais lui faire ressentir. De ses mains, elle me ramène à son visage et me murmure à l'oreille qu'elle en veut plus, un sourire m'échappe. Sentir sa pression sur mes hanches, il n'en faudra pas plus pour me transporter en elle à nouveau. Lentement en premier lieu mais ce qui m'appel est bien plus pressant, il devient impératif que je presse le pas, la cadence devient violente. Je peux sentir ce qui suit jusqu'au bout de mes orteils, je viens chercher ses lèvres pour lui partager cet ultime sensation, cet orgasme qui s'en vient au plus profond de mes entrailles. Ma gorge ne peut retenir ce cri, me voilà au bout du bonheur, je reste là rattrapant son baiser sans me sortir d'elle. L'électricité qui traverse mon corps étant encore dans le sien est enivrant, je contemple son regard caressant ses cheveux pendant un instant. Sa main dans la mienne, j'emmène vers mon cœur battant encore à rafale.

Tu sens ça ? Il ne bat pas par épuisement ni par excitation, il bat pour toi, pour ce que tu me fais ressentir. Il saigne quand tu t'éloigne, il s'illumine quand tu t'approche, il explose quand tu souris. Je n'ai pu te sortir ces mots par le passé mais ce soir j'en suis bien certains, je t'aime Elizabeth, tu trouve en moi le meilleur, ce que personne n'a jamais pu trouver. Ne me laisse plus dans l'ombre ça me tue d'être aussi loin de toi. Je suis sûr que tu es celle que j'ai toujours attendue, j'aurai aimé te dire des mots que tu n'as jamais entendus, car à mes yeux "Je t'aime" est devenu bien trop répandu.


  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie   

Revenir en haut Aller en bas
 
(+18) Il nous faut ce nouveau départ - Ellie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le Club du Nouveau Départ
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» [Il nous faut aller avant le lever du jour] Discussion générale
» Ville 7 - départ?
» Un nouveau départ pour le RP?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady's Night :: Happening Here :: Lady's Night :: • Résidences :: • 00 Rosenbach-
Sauter vers: